News for France

«First  ‹Previous   Page 20 of 22   Next›  Last» 

The world has suffered a great loss with the death of Professor Roger Santini. One of the Worlds Greatest Scientists on EMR
France Created: 17 Jun 2006
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------- This message is translated in English and spanish below --------------
------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sylvia et ses fils Paul et Alain sont au regret de vous informer que Roger Santini ne pourra plus participer au combat pour une Vie meilleure qu'il menait avec nous tous.

Il nous a quitté le Mercredi 14 Juin 2006.

Si vous voulez lui dire au revoir, vous pouvez vous joindre à nous par la pensée ou rendez vous le samedi 17 Juin - 10h en l'église Marie Madeleine, Place Wilson, Villeuranne -France.

Amitiés,
Famille Santini
28 Rue Bonnet - 69100 Villeurbanne - France


----- English ----------

Sylivia and her sons Paul and Alain are sad to inform you that Roger Santini will not fight any longer with all of us for a better Life for all.

He leaved us on Wednesday, 14th of June 2006.

If you want to farewell him, you can join us in thought or meet us on Saturday, 17 th of June - 10h - in the Church Marie Madeleine - Place Wilson, Villeurbanne - France.

Kind regards
Santini Family
28 Rue Bonnet - 69100 Villeurbanne - France

------ Castellano -------

Sylvia y sus hijos Paul y Alain os informan que Roger Santini no seguira luchando a nuestro lado para conseguir una vida mejor para todos,

Se marcho el miercoles 14 de Junio 2006.

Si quereis acompañarle, podeis juntaros a nosotros por el pensamiento o venir el Sabado 17 de Junio - 10 h - en la Iglesia Marie Madeleine - Place Wilson, Villeurbanne- France

Saludos
Familia Santini
28 Rue Bonnet - 69100 Villeurbanne - France
Source: Agnes

« La maladie des radiofréquences est une réalité »
France Created: 26 May 2006
Le Parisien
Aujourd'hui, mardi 11 avril 2000, p. 17
« La maladie des radiofréquences est une réalité »
ROGER SANTINI, de l'Institut national des sciences appliquées (Lyon)

Propos recueillis par Y.B.

Les relais de téléphonie mobile représentent-ils un danger pour la santé ? Roger Santini. Depuis les années soixante, on sait que la maladie des
radiofréquences ou « syndrome des micro-ondes » est une réalité médicale. En 1996, un rapport australien a montré qu'à 200 mètres d'une station-relais des
personnes exposées se plaignaient de symptômes similaires : irritabilité, insomnie et perturbation de la concentration. Malheureusement en France, aucune
étude épidémiologique sérieuse n'a été menée sur le sujet. Mais des mesures sont pourtant réalisées sur place ? Dans l'environnement immédiat des relais, des
matériaux peuvent jouer le rôle de réémetteurs passifs comme des volets ou une porte de garage. Le fait est aussi que la puissance électromagnétique varie au
cours d'une journée en fonction de l'utilisation des réseaux. Les mesures ponctuelles des champs électromagnétiques me paraissent donc insuffisantes. A
quelle norme peut-on se fier ? Au sein même de l'Europe, les différences sont énormes. En Italie, les normes sont de 45 à 90 fois inférieures à chez nous.
Mais en France, les choses bougent lentement. Une lettre du directeur général de la santé (DGS-VF3-n°187) et une circulaire du secrétaire d'Etat
à la Santé, d'avril 1999, ont recommandé de protéger les balcons des immeubles où sont installées des antennes. Il serait logique que ce principe de
précaution s'applique à tous les relais. A lire : « Téléphones cellulaires, danger ? » par Roger Santini (Marco Pietteur Edition, 1998).
Click here to view the source article.
Source: S:


Volts à l'arraché
France Created: 20 May 2006
Les magistrats de la 17eme chambre correctionnelle de Paris viennent d'infliger à Orange et SFR un choc électrique du genre tétanisant. Ils ont relaxé Etienne Cendrier, militant de "Robin des Toits", poursuivi pour diffamation à la suite de propos tenus dans "le Journal du dimanche". Le journaliste du "JDD" Antoine Debièvre a également été relaxé.

Rappel des faits : la loi française actuelle autorise les antennes relais de téléphonie mobile à se propager dans les habitations ou les lieux de travail pouvant
aller jusqu'à 41 volts-mètre ou 61 volts-mètres selon les fréquences utilisées par les différents opérateurs.
Or un nombre croissant de scientifiques, d'experts et de médecins estiment que cette exposition ne devrait jamais dépasser 1 volt-mètre, voire 0,6 volt-mètre, sous peine d'effets délétères pour la santé.
Un léger écart... Faute d'une nouvelle loi, les opérateurs ont conclu avec les maires de plusieurs grandes villes, dont Paris, des "chartes de bonne conduite",
où l'on a transigé sur une valeur maximale de 2 volts-mètre. En cas de litige, des cabinets d'experts (Veritas, Apave, CSTB) viennent faire des mesures au
frais des opérateurs.
Mais voilà le hic : les opérateurs étant prévenus de la date et de l'heure de la visite, ayant par ailleurs la capacité technique de moduler la puissance de leurs antennes à distance, ne sont-ils pas tentés d'intervenir au moment propice ?
C'est ce qu'avançait Etienne Cendrier : "Nous pensons que les opérateurs sont prévenus en amont, ce qui leur permet de tricher en baissant leur puissance", phrase qui lui a valu plainte en justice.

(1)
Lors de l'audience du 14 mars dernier, quatre témoins de la défense estomaquent les magistrats.
Pierre Leruz, docteur en physiologie, un des meilleurs experts français du domaine, René Dutrey, président du groupe des Verts à la Mairie de Paris,
André cicollela, chercheur à l'INERIS, spécialiste des pollutions, et l'ex-députée Michèle Rivasi, qui a créé en novembre dernier le Criirem (Centre de recherche
et d'information sur les rayonnements électromagnétiques). Ces quatre mousquetaires ont assisté personnellement à des mesures "douteuses".
Pis, les résultats publiés officiellement font souvent état d'une exposition de "0 volt-mètre" (ce qui rendrait toute communication impossible !) ou des chiffres hautement fantaisistes comme "0,007 volts-mètre", alors que la marge d'erreur des appareils de mesure les plus performants se situe aux alentours de 0,5 volt-mètre. Le surréalisme de ces calculs a conduit le procureur de la République lui-même à demander la relaxe. Le 2 mai, les juges, dans leurs attendus, ont méchamment irradié les opérateurs. Ils reconnaissent la "bonne foi" d'Etienne Cendrier, le qualifiant de "lanceur d'alerte et citoyen militant qui entendait dénoncer
le manque de crédibilité de certains contrôles destinés à attester l'innocuité des antennes relais de téléphonie mobile". Pis : il disposait d'éléments suffisants pour émettre des doutes sur la fiabilité des mesures effectuées en matière d'antennes relais."

La douche est sévère, et symptomatique d'un revirement récent des pratiques. On ne compte plus en effet, depuis six mois, le nombre d'antennes démontées
ou déplacées par les opérateurs, sous la pression de mobilisations locales ou d'arrêtés municipaux.
Il faut dire qu'il s'en installe tous les jours sur le territoire national, plus de 80.000 nouvelles installations sont prévues d'ici deux à trois ans, ce qui porterait le nombre total d'antennes à 120.000. Or, pour l'instant, aucune étude de grande ampleur n'a jamais eu lieu sur l'effet de ces antennes.
En France, l'Institut de veille sanitaire notamment s'y refuse. Pour longtemps encore ? Pas sûr : Leeka Kheifets, un des deux responsables de l'OMS sur les
effets sanitaires des ondes électromagnétiques, déclarait il y a quelques semaines :
"l'heure n'est plus de savoir si on doit faire ou ne ne pas faire d'enquêtes épidémiologiques autour des antennes relais, mais plutôt de savoir comment on va
les faire, et le plus vite possible." Il n'est plus si urgent d'attendre.

Professeur Canardeau

(1) Orange demandait 20.000 euros de dommages-intérêts et SFR 5.000 euros.
Pour cette même phrase, Bouygues avait porté la plainte au civil, réclamé 200.000 euros... et en avait obtenu 8.000.
Source: Le Canard enchainé du 17 mai 2006

WHO: It is NOT a question of IF we do epidemilogic research on phone masts it is a question of WHEN and HOW!!!!
France Created: 19 May 2006
Revelation from a French newspaper.
A French newspaper reveals Dr Leekas Kheifets' declaration,
she is one of the WHO's leading officials in charge
of Health surveys on EMF health consequences


… " An increasing number of scientists, experts and doctors think that the exposure should never exceed 1 volt per meter, indeed 0,6V/m, is on the border of health hazards. A slight difference...
Because of the of lack of new legislation, operators signed a “Code of good conduct” charter with some large cities (Paris), which allowes a
maximum radiation level of 2V/m"...

. . . "until now, no large scale study has ever been ordered into the health consequences of mobile antennas. In France, among others, the ‘Institute for
Health Watch’ refused to stage such a study. Will we still have long to wait?
. Not sure : Leeka Kheifets, one of the two WHO’s officials for health consequences of electromagnetic fields, stated some weeks ago :
“At this moment the question is not If we must or must not do epidemiologic research around phone masts, but to decide When and How we are
going to do them, and the sooner the better". . .
Click here to view the source article.
Source: Next-up.org

ARGUMENTS SCIENTIFIQUES JUSTIFIANT L’APPLICATION IMMEDIATE DU PRINCIPE DE PRECAUTION A L’ENCONTRE DE LA TELEPHONIE MOBIL
France Created: 15 May 2006
Excelente revisión de Roger SANTINI (Abril 2006), Investigador pionero en el mundo sobre los efectos de los campos y radiaciones electromagnéticas sobre la salud
ARGUMENTS SCIENTIFIQUES JUSTIFIANT L’APPLICATION IMMEDIATE DU PRINCIPE DE PRECAUTION A L’ENCONTRE DE LA TELEPHONIE MOBILE
Des millions de personnes utilisent un téléphone mobile cellulaire et plusieurs centaines de milliers d’antennes relais générant des micro-ondes (hyperfréquences) pulsées en extrêmement basses fréquences, permettent à ces téléphones de fonctionner. Alors que le discours officiel va dans le sens de l’absence de dangerosité de cette nouvelle technologie, le texte ci-après présente des arguments scientifiques qui soulignent au contraire, sa nocivité avérée pour la santé.

http://www.avaate.org/IMG/pdf/Avril_2006_Arguments_scientifiques_principe_de_precotions_tm_Roger_Santini.pdf
Click here to view the source article.
Source: S:

Journée de démonstration de protestation contre les antennes relais et la Téléphonie Mobile en Allemagne.
France Created: 5 May 2006
Samedi 24 Juin 2006
Journée de démonstration de protestation contre les antennes relais et la Téléphonie Mobile en Allemagne.
Pourquoi ne pas en faire tous ensemble une affaire internationale ?

Tous ceux qui veulent que la loi change pour le respect de la sécurité de la santé humaine près des installations des sites d’antennes relais de téléphonie mobile et le réseau Allemand ˝Risko Mobilfunk˝ vous invitent à manifester votre opposition en Allemagne ou dans votre pays.

Pourquoi est-il nécessaire d’en faire une affaire internationale ?
Nous avons tous le même problème n’importe où que nous vivions et ce problème est connu :
Ce sont les irradiations par les rayonnements micro-ondes pulsées de la téléphonie mobile.

Les manifestations de protestations où nous habitons sont fixées le Samedi 24 Juin 2006.

Ceux qui comprennent l'Allemand peuvent lire les détails sur le site des réseaux : www.netzwerk-risiko-mobilfunk.de

"Risiko mobilfunk " avec des centaines de groupes associatifs de ses réseaux locaux s’est engagé dans une modification de la réglementation concernant les emplacements et les normes d’irradiations des antennes relais de téléphonie mobile.

Si la date du 24 juin (pour diverses raisons, vacances, etc...) n'est pas appropriée à cette proposition de manifestations, elle pourrait avoir lieu quelques jours avant, ou après le 24 juin. Mais, si chacun conserve ce même jour cela pourrait être une occasion unique de soulever la conscience générale sur les risques sanitaires des antennes relais de téléphonie mobile et aussi des téléphones mobiles.
Pas simplement en Allemagne, mais DANS LE MONDE ENTIER !

Pour atteindre ce but, "Risiko Mobilfunk" invite tous les groupes associatifs, collectifs et particuliers qui sont intéressés pour participer et s’associer à ce projet de protestation.

La méthode de protestation, le lieu, l’heure et la forme sont laissés à l’appréciation des différents groupes associatifs, et organisateurs, ce sont à eux de décider.

"Risiko Mobilfunk" à quelques idées quant à la façon dont comment et où les protestations pourraient être effectuées :

- un stand aux marchés locaux, où les informations seront distribuées aux personnes.
- des extériorisations d’affichage sur les barrières des jardins, aux fenêtres, sur les rambardes de balcons, etc …
- en distribuant des tracts dans les rues, en les mettant dans les cafés, etc . . .
- en écrivant des communiqués et en organisant de conférences de presse locale.
- en organisant des réunions avec les Maires, les élus, les médecins généralistes, et d'autres personnes.
- en organisant une projection par rétroprojecteur de films ou reportages disponible sur internet.
- en faisant des mesures dans les résidences de particuliers qui vivent près d’un site d’antenne relais de téléphonie.
- en faisant remplir des questionnaires de santé disponibles sur internet..
- une idée . . . peut- être donner des ballons pour les lâcher sur les marchés etc . . . avec des étiquettes d'informations appropriées. Des ballons qui sont imprimés avec le logo ˝Risiko Mobilfunk!" peuvent être commandé par E-mail à : mobilfunk.rv@web.de Le prix de 250 Pièces est de 35 Euro + l’affranchissement pour l’étranger. Ce prix de ballon incluant le ballon, l’étiquette, et la ficelle. Le gaz n'est pas inclus et doit être acheté localement. Pour cette commande de ballons avec un texte spécifique additionnel : La date limite est avant le 15 mai, afin d’imprimer et d’expédier avant les manifestations.

TOUTES les manifestations et démonstrations devraient être annoncées autant que possible pour avertir les gens.

Si vous voulez vous associer à cette protestation internationale, et afin d’avoir une vue d’ensemble des manifestations " Risiko mobilfunk" demande à tous les participants d’envoyer une message très court de descriptions sur l’ensemble des actions envisagées (si possible en anglais ou allemand) :
E-mail : groschupp@mobilfunk-buergerforum.de Ou fax : +49 12120 248 703

" Risiko mobilfunk" espère et a espoir que cette journée sera une réussite pour nous tous, avec une grande démonstration de participation et qu’un maximum de personnes seront touchées.

Cordialement à tous.
Le réseau " Risiko mobilfunk "

Jürgen Groschupp, Michael Martin, Angelika Gremlich-Doblies, Dr. Klaus Dold, Wolfgang Blüher (MF-Netzwerk Baden-Württemberg), Erich Ammann, Renate Marek, Dr. Claus Scheingraber, Joachim Weise, Werner Funk (Bayern), Prof. Dr. Karl Richter (Bündnis der MF Initiativen des Saarlands), Friedrich Spiegel (RLP), Klaus Böckner (MF Landesverband Hessen), Bernd Schreiner (MF Landesverband Thüringen), Dr. Stefan Spaarmann (Sachsen), Evelyn Brämer, Oliver Wendenkampf (Sachsen-Anhalt), Gerrit Krause (NRW), Barbara Schneider (Bremen), Karin Wiese, Eva Bahia (Hamburg), Martin Scheibert, Andreas Meyer, Georg Hehemann, Helmut Breunig (Niedersachsen), Knut Schlanert (Berlin, Brandenburg), Lebrecht von Klitzing, Susanne Günther (Schleswig-Holstein, Mecklenburg-Vorpommern)

Sacher qu'il est aussi prévu le 10 Juin 2006 des grandes manifestations dans le sud de la France et notamment à Marseille sur la Canebière, il y aura des milliers de personnes.
Nous allons faire une édition spéciale sur le programme de cette grande journée.

En ce qui concerne le 26 Juin 2006, nous allons réaliser une première démonstration publique de la visualisation des Champs ElectroMagnétiques (CEM = EMF) des téléphones mobiles.
En mettant des lunettes spéciales vidéo sur la tête de gens, ils pourront voir directement devant leurs yeux dans deux écrans vidéo le graphe interactif de l'irradiation de leurs téléphones mobiles en fonctinnement ceci grâce à un ordinateur en connexion par fibre optique à une sonde isotropique de mesures reliée a leurs téléphones portables personnels.
Les utilisateurs pourront même marcher un peu pour voir exactement les doses exactes que leurs cerveaux reçoivent en irradiations hyperfréquences micro-ondes pulsées de leur téléphones portables en se déplacent.

Next-up.org

Cordialement
Marie Pierre

Translation from English by: Next-up organization France. Marie Pierre
Click here to view the source article.
Source: Marie Pierre Next-Up.org France

Air France says 'oui' to in-flight text messaging
France Created: 11 Apr 2006
Welcome to the mile-high-migrane club.

Air France is to allow passengers to use their mobile phones once airborne on certain flights, though only for text messaging and data applications, the airline announced last week - voice calls will be interdit for the time being.
The service will kick off in March 2007, three months after Air France takes possession of a new Airbus A318 aircraft. No surprises then to hear that the aeroplanes use the OnAir cellular system, which has Airbus's backing.

Air France will operate the on-board cell and the data connection that links it to the ground until September 2007. During the trial period, it will collect passengers' views on the service to decide whether to roll it out more broadly, whether to allow voice calls, and to figure out how much the commercial service will cost.
As yet, it hasn't decided how much trial participants will pay for texts and downloads. However, it said the first route to fly with the new technology on board will run between Europe and North Africa.
Click here to view the source article.
Source: The Register, Tony Smith, 10 apr. 2006

Orange kicks off HSDPA trial in France
France Created: 6 Apr 2006
Orange France has become the latest mobile outfit to trial a high-speed mobile network service based on HSDPA (High Speed Downlink Packet Access) technology.
Around 150 business users in Lyon, France's second largest city, are trialling the service which is providing mobile broadband at speeds of up to 1.8 meg - four times faster than is currently available.
Those punters taking part in the pilot are checking out whether the service really does provide high-speed mobile access capable of supporting services such as high-quality live TV, video on demand and MP3 streaming.

If successful, Orange France expects to launch the service commercially in the second half of 2006.

Last week Vodafone announced plans to trial its souped-up 3G service next month in the UK ahead of a commercial launch of the service later this year.

The HSDPA service has already been tested in Newbury, but now the mobile giant plans to enlist the help of 100 firms in central London to put the service through its paces. If successful, Vodafone plans to begin rolling out the HSDPA service from the summer with punters within the M25 first to get their hands on the mobile broadband service. Other major UK towns and cities should be wired up by the end of the year.
Click here to view the source article.
Source: By Tim Richardson

Actue: Antennes relais: danger ou innocuité? (French)
France Created: 6 Apr 2006
La question de la dangerosité des antennes relais de téléphonie mobile a fait l'objet d'un vaste débat devant le tribunal correctionnel de Paris à l'occasion
de la comparution d'un militant de l'association Robin des toits poursuivi en diffamation par Orange et SFR.
Etienne Cendrier, porte-parole de cette association qui lutte contre l'implantation abusive des antennes relais, a mis en cause les rapports évoquant
l'innocuité des antennes relais, toujours rédigés par «le même noyau d'experts», financés en partie par les opérateurs.

M.Le Ruze, un expert spécialisé dans les effets des ondes électromagnétiques, a déploré que «tous les travaux qui ne vont pas dans le sens d'une innocuité
des expositions soient purement et simplement jetés à la poubelle». « On élimine systématiquement les chercheurs qui sont dans une problématique de santé»,
a-t-il précisé.
«Est-ce qu'on peut donner raison à un lanceur d'alerte face à différentes institutions telles que l'OMS qui disent qu'il n'y a pas de risque?» l'a alors interrogé
l'avocat de SFR.
«Je vous renvoie à l'exemple de l'amiante», a répondu le témoin.
Source: S: La Voix du Nord. Mercredi 15 mars 2006

Mast for mobile : dangerous or harmless ? (English)
France Created: 6 Apr 2006
The question of the danger of the masts for mobile was the subject of a vast debate in front of the correctional court of Paris
During the appearance of a militant of Robin of the Roofs for slandering by Orange and SFR.
Etienne Cendrier, spokesman of this association which fights against the abusive establishment of the masts, blamed the reports evoking the harmlessness
of the masts, always written by "the same core of experts", financed partly by the operators.

Mr Le Ruze, an expert specialized in the effects of the electromagnetic waves, deplored that "all the work which does not go in the direction of a harmlessness
to the exposures is purely and simply thrown to the bin". "They systematically eliminate the researchers
who are concerned by the health problems", he added.
"Is it possibile to give reason to a whistleblower against various institutions such as the WHO which say that there is no risk ?" questioned the lawyer of SFR.

"I return you to the example of asbestos", answered the witness.
Source: S: (Newspaper) la Voix du Nord Wednesday March 15th 2006

«First  ‹Previous   Page 20 of 22   Next›  Last» 
 News item: